Du raisin au verre, les vendanges à Duras

img_5336

Patricia et moi sommes allées à la rencontre de plusieurs acteurs du vin dans le Duraquois, pour qu’ils nous parlent des vendanges 2016.

Jeudi 22 septembre nous avons rendez vous avec Gilles LAGAÜZERE, le directeur de la cave coopérative Berticot.

Il nous explique le déroulement des vendanges et particulièrement celles du sauvignon qui est le vin le plus réputé de l’appellation Côtes de Duras.

Avant tout, comme le petit grain de raisin, nous nous rendons au laboratoire. Nous saluons Éloïse, chargée d’analyser les échantillons de raisin avant récolte. Eloïse donne son feu vert ! Les vignerons récoltent leurs précieux grains.

Le sauvignon est ramassé mécaniquement tôt le matin afin de protéger au maximum les arômes naturels du raisin. Ils sont apportés à la cave ou ils sont contrôlés (pèse, prise de température et l’état sanitaire).

 

Deux cuvés de sauvignon : la « Cuvée Première » qui est un vin qui se déguste jeune quelques mois après la mise en bouteille et la cuvée « Vieilles  vignes » qui demande de la patience pour révéler tous ses arômes au maximum pour votre plus grand plaisir.

Direction les pressoirs pour extraire le jus des baies pour la Cuvée Première. Quant aux raisins de la cuvée Vieilles Vignes, ils sont dirigés dans les cuves de macération pendant 5 à 10 heures. Première étape « patience ».

img_2815
Les cuves de macération

La cuvée Vieilles Vignes ira au pressoir après macération.

img_2814
Le pressoir pneumatique

Le jus est ensuite filtré, refroidi pour favoriser lors de sa fermentation une concentration des arômes naturels.

Durant la fermentation, le jus est conservé une dizaine de jours dans une cuve. Le sucre se transforme ainsi en alcool grâce aux levures.

La fermentation du jus terminée, celui-ci est refroidi à basse température. Pulpe et molécules se déposent au font de la cuve, c’est ce que l’on appelle la lie. Le sauvignon restera quelques jours en compagnie de sa lie pour plus de rondeurs et d’arômes. Cette technique est appelée l’élevage sur lie.

Le vin sera à nouveau exfiltré à très basse température afin de le stabiliser.

A partir de la fin du mois de novembre on lui fait un dernier lifting avant la mise en bouteille. ET NOTRE DÉGUSTATION FINALE… Toujours avec modération…

La Cuvée Première pourra se déguster en Mars 2017, elle s’accorde parfaitement avec les coquillages, les crustacés et les poissons grillés.

La cuvée Vieilles Vignes, elle, pourra être dégustée dans 3 ans, elle s’accordera parfaitement avec tous les poissons cuisinés (noix de st Jacques, brochet sauce blanche…), viandes blanches (chapon à la crème…), et les fromages à pâte bleue.

Retrouvez ces précieuses bouteilles au magasin de Duras ou sur leur site Internet www.berticot.com

Le vendredi 23 septembre au matin nous sommes cette fois allés à la rencontre de Patrick Blancheton, viticulteur indépendant du château Molhière à Duras.

Il nous fait visiter sa propriété, nous retrouvons des techniques équivalentes à celle de la cave coopérative mais à taille humaine.

Il nous parle de ces craintes pour cette récolte 2016, lié à la météo de cette année plutôt capricieuse : hiver doux sans gelée, printemps pluvieux, été très sec. Mais Patrick est un optimiste dans l’âme et nous connaissons sa maîtrise de la vinification. Ses cuvées sont souvent médaillées et reconnues par des professionnels et aujourd’hui nous retrouvons ses vins à la cité du vin à Bordeaux.

Nous avons eu la chance de pouvoir monter sur la machine à vendanger avec une vue imprenable sur le vignoble et sur le village de Duras.


Ensuite, Patrick nous fait déguster du bourru, jus de raisin qui est en début de fermentation. C’est sucré et légèrement pétillant. Un régal pour les papilles, encore plus si nous ajoutons quelques châtaignes au feu de bois.

img_54011

Pour acheter les vins du Domaine, à la sortie du village de Duras, route de Sainte Foy la Grande, vous ne pouvez pas le manquer c’est la bouteille au bout de l’allée, sinon leur site Internet : molhiere.com

Ces deux matinées on était très enrichissante, où on a pu découvrir tout le circuit du raisin de la vigne à la dégustation.

Nous remercions Gilles LAGAÜZERE, et Patrick BLANCHETON pour leur accueil et leurs explications.

img_5312

Et pour finir la matinée, c’est au pied du pigeonnier de Saint Astier que nous avons conclu cette instant vendanges 2016 avec les enfants des écoles alentours pour des vendanges à la main et intronisation au maréchalat des Côtes de Duras.

Le Ban des vendanges 2016 est ouvert !
Dans quelques semaines, voire mois, nous saurons ce que la vendange 2016 révèlera comme arômes…

Mais il est possible que nous retournions voir les vignerons Côtes de Duras dans une autre étape de leur travail de vinification avant la dégustation du millésime 2016.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s